Bienvenue sur Zianides Tlemcen
Recherche


Tlemcen
· Accueil
· Editorial
· Histoire
· Les monuments
· Plan
· Guide local
· Mairie Tlemcen
· Recherche
· Evènements
· Annuaire Web

· Contactez nous

Région de Tlemcen
· Maghnia
· Ghazaouet
· Sebdou
· Béni snous
· Nedroma
· Remchi
· Ouled mimoun
· Sabra
· Bensekrane
· El Aricha
· Msirda

Vie pratique
· Presse
· Communication
· Infos pratiques
· Monde associatif
· Annuaire des sites
·
· Charger photos

Culture
· Musique
· Artisanat
· Cinéma
· Portraits
· Livres
· Poésie

Produits du Terroir
· Apiculture
· L''huile d''olive
· Gastronomie

Météo

 


 

 

Mairie de BENI SNOUS
R ue de la Mairie
13231 BENI SNOUS
TLEMCEN
Tél : 043 34 03 65

La Géographie

La région de Béni snous se situe à 35 km à l'ouest de la ville de Tlemcen et s'étend d'Est en Ouest sur 40 km jusqu'à la frontière marocaine. C'est une région très montagneuse au relièf très accidenté, couverte d'une magnifique forêt assez dense ou l'on y trouve différentes variétés de chênes, de chênes lierges, de cèdres et aussi le fameux "aaraar". On y recense une douzaine de villages : Tafessera, Beni hadiel, Mghanine (tleta), Zahra, Béni Bahdel, Sidi Yahya el Kef, Khémis, Ouled moussa, Sid el Arbi, Beni Achire, Beni Zidas, Mazzer.

 

L'histoire

Béni snous est une région très ancienne, ses racines typiquement berbères sont encore vivasses aujourd'hui où la langue amazighe est encore parlé dans certains villages comme Sidi Yahya El kef (dialecte zenatiya) et Béni Achire ainsi que Béni Bousaid (dialecte chleuh). C'est au kef et à khémis que le sociologue Edmond destaing a mené une série d'études anthropologique entre 1900 et 1907 dont il édita quelques essais sur les rites culturels locaux ainsi qu'un dictionnaire français berbere sur la langue amazighe des Ath snous (béni snous). On remarque aussi la précense très ancienne d'une population juive notemment dans les villages de Ouled Moussa et Mghanine, cette communauté a quitté la ragion juste avant la révolution. Ancien poste avancé de l'armée romaine cette régoin a souvent été le lieu de grande bataille. Et d'après la légende En 950 avant Jésus-Christ, à Khémis, le roi amazigh Chachna poussa dans ses derniers retranchements les fantassins du pharaon Ramsès III avant de les battre... Plus récent encore pendant la conquête française en 1846 avec CAVAGNAC et LARMORICIERE qui ont eu beaucoup de mal à vaincre les tribus de béni snous apres la prise de Tlemcen, cela ne s'est fait qu'après l'arrivée de nombreuses troupes en renfort. Pendant la révolution, bénis snous a payé un lourd tribu, surnomée la région au milles chahids , c'est là que le fameux colonel Boumédienne (futur président de l'Algérie) avait élu résidence pendant la guerre.

 

La culture

Mue par des croyances anciennes (qui ont fait l’objet de recherches et d’études anthropologiques), cette région frontalière fête, tous les 12 janvier, avec un esprit carnavalesque, Ayred (lion). La direction de la culture de Tlemcen, pour mettre davantage en valeur l’importance de ce rite chez les autochtones, organise, comme il se doit, des activités culturelles dont des conférences pour expliquer Yennayer, Ayred, mais surtout dépoussiérer la mémoire pour mieux la préserver. Qu’est-ce qu’Ayred ? Au-delà de sa signification étymologique, c’est toute une mise en scène festive pour une cause noble : pendant trois jours, des groupes de personnes s’échangent des civilités en prononçant des expressions inspirées d’anciennes coutumes. Déguisés en animaux, des participants sillonnent les ruelles et font des escales dans des maisons. La lionne pénètre dans une ambiance faite de chants du terroir et fait le mort. C’est le moment que choisit le « roi de la savane » pour faire irruption sur les lieux et assister à la « disparition » de sa femelle. Après le réveil graduel de celle-ci, le propriétaire de la maison remet des présents (argent et fruits) au groupe, et ainsi de suite... A l’issue de ce carnaval, les dons sont offerts aux pauvres de la région.Notons aussi que cette région fournit une variété riche de tapis aux motifs berberes et de "tabikettes" (panier et support de cuisine en halfa colorée).


L'économie

La situation économique de cette région est assez moyenne, L'activité économique de Béni snous est essentiellement axée autour de l'agriculture et l'élevage, Béni snous fournit beaucoup d'agrumes à la willaya de Tlemcen. On note aussi quelques exploitations minières et la production d'éléctricité avec le barrage de Béni Bahdel qui a fournit en eau Oran pendant 50 ans et qui continue à le faire.

Liens:

http://benisnous.free.fr

Parutions:

. ETUDE SUR LE DIALECTE BERBÈRE DES BENI-SNOUS Vol 1 (E. Destaing)
. ETUDE SUR LE DIALECTE BERBÈRE DES BENI-SNOUS Vol 2
. DICTIONNAIRE FRANÇAIS-BERBÈRE
Dialecte des Beni-Snous (E destaing)

. BENI SNOUS ET SES MOSQUEES (Alfred Bel)

. MASSAJID BENI SNOUS (Mohamed Hamdaoui)

 
Site Réalisé avec PHP-Nuke

Tous les logos et marques contenus dans ce site sont la propriété de leurs Auteurs. Les commentaires sont la propiété des personnes les ayant postés, tout le reste © 2007 par nous.
Vous pouvez syndiquer nos articles en utilisant le fichier RSS backend.php ou ultramode.txt
PHP-Nuke © Stefvar.
Page générée en: 0.31 Secondes