Bienvenue sur Zianides Tlemcen
Recherche


Tlemcen
· Accueil
· Editorial
· Histoire
· Les monuments
· Plan
· Guide local
· Mairie Tlemcen
· Recherche
· Evènements
· Annuaire Web

· Contactez nous

Région de Tlemcen
· Maghnia
· Ghazaouet
· Sebdou
· Béni snous
· Nedroma
· Remchi
· Ouled mimoun
· Sabra
· Bensekrane
· El Aricha
· Msirda

Vie pratique
· Presse
· Communication
· Infos pratiques
· Monde associatif
· Annuaire des sites
·
· Charger photos

Culture
· Musique
· Artisanat
· Cinéma
· Portraits
· Livres
· Poésie

Produits du Terroir
· Apiculture
· L''huile d''olive
· Gastronomie

Météo

 
Agadir
Tlemcen









AGADIR C'est au niveau d'AGADIR (la forteresse en berbère), qu'était située
la Pomaria romaine et c'est la que se trouvent, après la conquête de l'Afrique
du nord par Idriss 1er, les traces de la mosquée qu'il fonda en 790 et dont
on a retrouvé les fondations au cours de fouilles récentes. C'est l'un des
monuments de Tlemcen dont l'édification première remonte le plus loin dans
le passé. Elle subit de nombreuses restaurations, reçut de nombreux compléments
au cours de l'histoire de la ville avec Idriss I, les Omeyades de Cordue,
les Béni Zianes y ajoutèrent ou y firent de nombreuses réparations. La mosquée
subit le sort de la ville. Elle cessa d'être fréquentée au fur et a mesure
que la ville se déplaçait vers l'ouest et que s'édifiait TAGRART par les Almoravides
au 11eme siècle. Il ne subsiste du mur d'enceinte qui entourait la ville a
ce niveau que des minces traces et de la mosquée que le minaret, vraisemblablement
oeuvre de YAGHMORACEN, au 13eme siècle, que l’on peut admirer en bordure de
la route, au milieu de jardins et d'habitations. De forme quadrangulaire,
classique du point de vue composition, avec des proportions très élégantes,
il est d'une hauteur de 25,60 m et comporte 127 marches.
 
De bas en haut, on distingue : Un soubassement constitué jusqu'à une hauteur
de 6 m par des pierres d'origine romaine, certaine comportant encore leurs
inscriptions. Au dessus du soubassement, une tour en brique décorée à peu
près de la même façon sur 4 faces avec de faibles défoncements garnis d'arcatures
et de réseaux et percés de petites fenêtres qui éclairent les escaliers. Cette
tour comporte un panneau principal central avec son réseau losangé reposant
sur 2 ares lobés à lambrequin sur le côté, portant sur des pilastres de briques,
agrémente de fleurons à 3 lobés incrustés d'émail vert. Ce panneau domine
un panneau moins large comportant aussi, selon les faces, un ou deux ares
à lobe ou à lambrequin tandis qu'une galerie de même largeur que le panneau
principal, mais beaucoup moins haut, décorée par 5 ares lobés, portant sur
des colonnettes est située au dessus. Une plate-forme d'où le Muezzin lançait
son appel à la prière, plate-forme entourée d'une murette de merlon à redons
et un lanternon avec sur ses faces un réseau losangé, des ares à feston, un
encadrement de mosaïques de faïence vertes complètent l'ensemble. Au delà
du minaret, se trouve au milieu de remparts croulants, l'une des plus anciennes
portes de la ville, BAB EL AKBA, "la porte de la montée".








Copyright © de Zianides Tlemcen Tous droits réservés.

Publié le: 2006-10-07 (1715 lectures)

[ Retour ]
Site Réalisé avec PHP-Nuke

Tous les logos et marques contenus dans ce site sont la propriété de leurs Auteurs. Les commentaires sont la propiété des personnes les ayant postés, tout le reste © 2007 par nous.
Vous pouvez syndiquer nos articles en utilisant le fichier RSS backend.php ou ultramode.txt
PHP-Nuke © Stefvar.
Page générée en: 0.26 Secondes