Bienvenue sur Zianides Tlemcen
Recherche


Tlemcen
· Accueil
· Editorial
· Histoire
· Les monuments
· Plan
· Guide local
· Mairie Tlemcen
· Recherche
· Evènements
· Annuaire Web

· Contactez nous

Région de Tlemcen
· Maghnia
· Ghazaouet
· Sebdou
· Béni snous
· Nedroma
· Remchi
· Ouled mimoun
· Sabra
· Bensekrane
· El Aricha
· Msirda

Vie pratique
· Presse
· Communication
· Infos pratiques
· Monde associatif
· Annuaire des sites
·
· Charger photos

Culture
· Musique
· Artisanat
· Cinéma
· Portraits
· Livres
· Poésie

Produits du Terroir
· Apiculture
· L''huile d''olive
· Gastronomie

Météo

 
Zianides Tlemcen: Culture

Recherches sur ce sujet:   
[ Aller à l'accueil | Sélectionner un nouveau sujet ]

Culture actualités: Aid moubarek
Transmis par admin le 05 octobre 2008 à 00:28:34 CEST (2054 lectures)



(Suite... | actualités | Score: 0)

Culture actualités: Saha ramdankoum
Transmis par admin le 01 septembre 2008 à 12:04:40 CEST (1786 lectures)



(Suite... | actualités | Score: 0)

Culture « Tlemcen sera la capitale islamique en 2011 »
Transmis par admin le 24 août 2008 à 17:38:37 CEST (2483 lectures)

Khalida Toumi à l’ouest du pays

La wilaya de Tlemcen dispose d’infrastructures économiques, culturelles et touristiques importantes.



Cela lui permet d’organiser des rencontres internationales d’envergure », a déclaré, hier, Mme Khalida Toumi, lors d’une visite de travail. Une rencontre de prospection qui entre dans le cadre de la préparation de la 25e édition de la capitale islamique qu’abritera Tlemcen. « Nous nous lançons un défi pour l’organisation et la réussite d’une telle manifestation qui s’étalera sur une année.



(Suite... | 2259 octets de plus | Score: 0)

Culture La fête de « Ayrad » chez les Béni Snouss
Transmis par djeha le 06 janvier 2008 à 11:20:47 CET (2482 lectures)

solange a écrit : "



Tlemcen : Les populations de la commune de Béni Snous [Ath Snous] organisent le 12 janvier de chaque nouvel an la fête traditionnelle dite d’Ayrad, (lion en Tamazight). Elle coïncide avec Yennayer, nouvelle année du calendrier berbère, ou toutes les familles Snoussi préparent le berkoukès, les beignets, les crêpes et autres. Le spectacle se fait dés la tombée de la nuit.
Les participants passent ensemble d’une maison à une autre à Khémis. Les comédiens sont au nombre de neuf et même un peu plus avec un guide et tous déguisés avec des masques ( les cornes, les peaux d’agneaux...) Le grand Ayrad quant à lui est tiré à l’aide d’une chaîne par une personne afin de ne pas échapper.
Par contre, le guide est muni d’un drapeau à la main entouré des autres et frappent aux portes des maisons. Dans le cas ou le propriétaire de la maison n’ouvre pas, les spectateurs disent à haute voix « chebriya mherssa moulat eddar emtalka », c’est à dire que la jarre est brisée et que la maîtresse de la maison sera divorcée et déposent un « kerkor » ; un amas de pierre devant l’entrée de cette maison.
Lorsque la porte est laissée entrouverte, c’est la lionne ( l’biyya ) qui entre la première accompagnée des spectateurs et aidés par le son du tambourin, le bendir et la ghaita et à haute voix disent « ayellih oulalala amoulay ejjerwan oujerwaken, chebrelek erreblek » ainsi que d’autres expressions « Hallou bibankoum rahna jinalkoum » c’est à dire ouvrez vos portes, nous sommes venus . Et c’est ainsi qu’après avoir effectué quelques tours à la maison la lionne tombe à terre et fait le mort à chaque séance. Puis le grand Ayrad ( le lion), entre avec fureur et observe la lionne en train de mourir. Après quelques minutes de jeu et au réveil de la lionne, le maître de la maison remet au guide de l’argent de la ziyara et surtout des fruits mélangés, des gâteux, du pain,des grenades, des figues sèches etc .Et c’est au tour du m’kaddem de réciter la fatiha à haute voix tout en souhaitant les bienfaits pour la société, une nouvelle année abondante en richesses et avec tous les biens en priant Dieu de nous apporter sa miséricorde, clémence et se dirigent vers une autre maison et ainsi de suite jusqu’à l’aube et ce durant trois jours.
Tous ces dons reçus sont partagés et remis aux nécessiteux du village et les démunis. Cette fête ancestrale n’est plus comme auparavant à cause des changements survenus dans le développement et les mentalités. Mais, elle n’est pas oubliée puisque les vieux se rappellent encore des excellents moments de joie passés.
Pour cet évènement marquant la vie culturelle de cette cité, des hypothèses sont avancées dont la plus connue pour le moment est « l’évènement en 950 avant j.c. qu’elle associe à un fait historique qui s’est déroulé il y a de cela 2956 ans dans la localité de Khémis (wilaya de Tlemcen). C’est là en effet, que le roi Amazigh Chachnak infligea une cuisante défaite aux armées du pharaon Ramsés III attiré par la conquête de nouveaux territoires réputés par leurs richesses essentiellement agricoles ».
Dans ce contexte, des études et recherches anthropologiques ont été menées et d’autres sont en cours en vue de nous éclairer et de donner un « plus » sur ce frappant évènement qui n’a pas encore dévoiler ses secrets de cette contrée à patrimoine culturel diversifié et lointain.
"


(Suite... | 5583 octets de plus | Score: 5)

Culture Culture tlemcénienne à Riadh El Feth
Transmis par djeha le 06 janvier 2008 à 11:19:15 CET (1609 lectures)

solange a écrit : "SEMAINE CULTURELLE TLEMCÉNIENNE ET CONSTANTINOISE

Les Béni-Snous de Tlemcen, élément précurseur de Yennayer

Art culinaire, mode vestimentaire, histoire, vestiges archéologiques, littérature, musique, chant traditionnel, poésie, conférences, expositions de peinture, trésors du tourisme et bien d’autres activités animent les programmes de la semaine culturelle des wilayas de Tlemcen et Constantine qui se déroule en ce moment à Riadh El Feth.
Constantine a été à la hauteur sur le plan culinaire. Le jour de l’ouverture, les premiers visiteurs ont pu déguster une Djari Frik bien constantinoise suivie de plats de résistance typiques tel que Tadjine el choua et M’chlouech.
Ces premiers visiteurs ont eu droit ensuite un après-manger appelé à Constantine, Siriat smat et qui consiste en gâteaux et en boissons chaudes dont le thé à la fleur d’oranger. Parmi ces gâteaux constantinois, on citera, le Bladj, le Baklaoua, le Makrout fait maison.
"


(Suite... | 2601 octets de plus | Score: 5)

 
Partenaires

Tlemcen info


Tlemcen Online


Widad de Tlemcen


Nouveau Depart

Nouveauté

Noujoum Saf



Mustapha Kamel

Zianides Tubes

Collection video

Sondages
Selon vous qu'est ce qui doit changer en priorité à Tlemcen?

L'administration publique?
L'éducation?
Le transport?
L'eau?
Le logement?
La santé l'accès aux soins?
L'emploi?
La gestion des monuments historiques?
L'accès du citoyen à la culture?



Résultats
Sondages

Votes 236

Utilisateurs en ligne
Bienvenue, Anonyme
Surnom/Pseudo
Mot de passe
(Devenez membre)
Adhésion:
Dernier: WillaWhitt
Aujourd'hui: 0
Hier: 1
Tous: 16311

Public En Ligne:
Visiteurs: 3
Membres: 0
Total: 3

Médias
· Radios Online
· Zianides TV
· Juke Box
· Webcam live Tlemcen
· Photos Sattelite
· Jouez au Quizz

· Galerie Photos

Pour visualiser cette
rubrique vous devez
télécharger ces lecteurs
si vous ne les avez pas. Media Player
Lecteur Flash

Site Réalisé avec PHP-Nuke

Tous les logos et marques contenus dans ce site sont la propriété de leurs Auteurs. Les commentaires sont la propiété des personnes les ayant postés, tout le reste © 2007 par nous.
Vous pouvez syndiquer nos articles en utilisant le fichier RSS backend.php ou ultramode.txt
PHP-Nuke © Stefvar.
Page générée en: 0.56 Secondes