Bienvenue sur Zianides Tlemcen
Recherche


Tlemcen
· Accueil
· Editorial
· Histoire
· Les monuments
· Plan
· Guide local
· Mairie Tlemcen
· Recherche
· Evènements
· Annuaire Web

· Contactez nous

Région de Tlemcen
· Maghnia
· Ghazaouet
· Sebdou
· Béni snous
· Nedroma
· Remchi
· Ouled mimoun
· Sabra
· Bensekrane
· El Aricha
· Msirda

Vie pratique
· Presse
· Communication
· Infos pratiques
· Monde associatif
· Annuaire des sites
·
· Charger photos

Culture
· Musique
· Artisanat
· Cinéma
· Portraits
· Livres
· Poésie

Produits du Terroir
· Apiculture
· L''huile d''olive
· Gastronomie

Météo

 

 

 

 

Nedroma la cité du patrimoine

Mairie de Nedroma

Rue des 5 martyrs
13600 NEDROMA
Tél : 043 35 95 85
043 32 25 90

 

Ville ancienne et célèbre Nedroma détient plusieurs monuments historique de qualité



Origine de la ville de Nédroma
La ville de Nédroma, située au pied du mont Fillaoussen, a été bâtie en 555 de l’hégire (1160 de J.-C.) par le sultan Adbdelmoumen ben Ali de la dynastie des Almohades, sur les ruines d’immense cité berbère.

En 554 de l’hégire ce conquérant avait soumis tout le pays alors connu sous le nom d’Ifrikia et s’étend du royaume de Borka à Tlemcen. L’année d’après ayant réuni une armée formidable il se jeta sur le Maghreb (Maroc), dont il voulait agrandir son empire déjà si vaste. Dans son trajet, d’Oran à Tlemcen, les hordes d’Arabes qui le suivaient, lui ayant demandé permission de retourner dans leurs foyers, Abdelmoumen les laissa partir, ne gardant de chaque tribu que mille hommes qu’il se proposait de laisser, afin d’affermir ses conquêtes, dans les diverses villes qu’il allait occuper. Ce que voyant, les soldats almohades se révoltèrent, n’ayant jamais pu obtenir la même faveur. Une réunion secrète fut tenue par les principaux chefs de l’armée, et la mort du tyran fut résolue pour le soir même. Un marabout qui se trouvait au milieu de l’armée, Ahmed El bedjaï, ayant eu vent du complot vint le dévoiler à l’émir, le suppliant de le laisser s’immoler pour lui. Celui-ci lui permit de coucher dans la tente royale, et le lendemain le cadavre du marabout gisait sanglant sur le lit du prince.

On chargera le martyr sur une chamelle, à laquelle on laissa prendre, comme il l’avait recommandédit-on, lui-même, la direction qu’elle voudrait, et à l’endroit même où elle s’agenouilla , on enterra son cadavre ; sur son tombeau fut élevée une mosquée qui subsiste toujours, auprès de la mosquée fut élevée une ville, et dans cette ville furent abandonnés les plus turbulents de l’armée almohade. Ce fut Nédroma.

 

Plus..... à propos de Nedroma

Etude Historique de Nedroma de Gilbert GRANDGUILLAUME

Liens :

http://nedroma.free.fr

 



 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Site Réalisé avec PHP-Nuke

Tous les logos et marques contenus dans ce site sont la propriété de leurs Auteurs. Les commentaires sont la propiété des personnes les ayant postés, tout le reste © 2007 par nous.
Vous pouvez syndiquer nos articles en utilisant le fichier RSS backend.php ou ultramode.txt
PHP-Nuke © Stefvar.
Page générée en: 0.20 Secondes